Première création de la compagnie, ce petit spectacle tenant dans une grosse boîte en bois, inspiré des entre-sorts forains, invite les spectateurs dans un univers d’art plastique et de son, mêlant objets manufacturés du passé et ambiances sonores spatialisées. Camille Perreau, héritière de Paulette Wolkenwürze, son arrière-arrière-grand-tante alsacienne (comme son nom l’indique) partage son mystérieux héritage, essayant de trouver des réponses à un drôle de mystère : comment des lampes peuvent-elles parler ?… et même les plus cartésiens finissent par y croire.

 

Distribution :

Camille Perreau > conception, réalisation et jeu

Gilles Sivilotto > compositions sonores

Aléjo Vasquez > construction

Corentin Check > électricité

Patrick Belaubre > conseils artistiques

Marleine Linck-Amos > conseils historiques

 

Soutiens :

Daniel Andrieu (Atelier 231 de Sotteville-lès-Rouen) / Gérard Marcon (Scène nationale de Petit-Quevilly – Théâtre Maxime-Gorki) / Jean-Marie Songy (Festival Furies) / Gilbert Langlois (Festival de Pierrefonds)

 

EXTRAIT SONORE